Psaume 100:1 Commentaires: Un Psaume d’action de grâce. Criez joyeusement au SEIGNEUR, toute la terre.

EXPOSITORY (BIBLE ANGLAISE)

(1) Faites un bruit joyeux.- Voir Psaume 98:4.

Toutes vos terres.- Ou toute la terre.

Psaume 100:1-2. Faites un bruit de joie au Seigneur – En partie, avec des voix, des chants de réjouissances et des actions de grâces; et en partie avec des instruments de musique, comme c’était le cas à l’époque; toutes les terres, c’est—à-dire tous les habitants de la terre. Lorsque toutes les nations seront disciples et que l’évangile sera prêché à chaque créature, alors cette convocation sera pleinement obéie. Servez le Seigneur avec joie – Consacrez-vous à son service et employez-vous à son service. Venez devant sa présence en chantant – Dans les ordonnances qu’il a prescrites et dans lesquelles il a promis de se manifester à son peuple. Dans tous les actes d’adoration religieuse, que ce soit en secret ou dans nos familles, on peut vraiment dire que nous entrons en présence de Dieu ; mais c’est surtout dans l’adoration publique que nous entrons dans ses portes et dans ses cours, comme l’exprime le Psaume 100:4, ce qui devrait être une action de grâces pour un si grand privilège et une louange pour sa bonté manifestée ici.
100:1-5 Une exhortation à louer Dieu et à se réjouir en lui. – Ce chant de louange doit être considéré comme une prophétie, et même utilisé comme une prière, pour l’avènement de ce temps où tous les hommes sauront que le Seigneur, il est Dieu, et deviendra ses adorateurs, et les brebis de son pâturage. Un grand encouragement nous est donné, en adorant Dieu, de le faire avec joie. Si, lorsque nous nous sommes égarés comme des brebis errantes, il nous a ramenés dans son berceau, nous avons en effet de nombreuses raisons de bénir son nom. La question de la louange et les motifs qui la motivent sont très importants. Sachez ce que Dieu est en lui-même et ce qu’il est pour vous. Sachez-le; considérez-le et appliquez-le, alors vous serez plus proche et constant, plus intérieur et sérieux, dans son culte. L’alliance de grâce établie dans les Écritures de l’Ancien et du Nouveau Testament, avec tant de promesses riches, pour renforcer la foi de chaque croyant faible, rend la louange de Dieu et les joies de son peuple si sûres, que notre esprit peut être si triste quand nous nous tournons vers nous-mêmes, mais nous aurons des raisons de louer le Seigneur lorsque nous nous tournerons vers sa bonté et sa miséricorde, et vers ce qu’il a dit dans sa parole pour notre réconfort.Faites un bruit joyeux au Seigneur – Voir les notes de Psaume 95:1.

Toutes les terres – Marge, comme en hébreu, « toute la terre. »La marge exprime le sens. L’idée dans le psaume est que la louange ne concernait pas une seule nation; qu’elle n’était pas appropriée pour un seul peuple; qu’elle ne devait pas être limitée au peuple hébreu, mais qu’il y avait un terrain de louange approprié pour « tous »; il y avait ce dans lequel toutes les nations, de toutes les langues et de toutes les conditions, pouvaient s’unir. Le motif de cela était le fait qu’ils avaient un seul Créateur, Psaume 100:3. Le psaume est basé sur l’unité de la race humaine; sur le fait qu’il y a un seul Dieu et Père de tous, et une seule grande famille sur terre.

PSAUME 100

Ps 100:1-5. Comme clôturant cette série (voir Ps 93, 1), ce Psaume est un appel général sur toute la terre à rendre une louange exaltée à Dieu, créateur, conservateur et bienfaiteur des hommes.

1, 2. Avec des louanges reconnaissantes, unissez le service comme sujets d’un roi (Ps 2, 11, 12).

1 Faites un bruit de joie à l’Éternel, vous tous les pays.

2 Servez le Seigneur avec joie; venez devant sa présence en chantant.

3 Sachez que le Seigneur il est Dieu: c’est lui qui nous a faits et non nous-mêmes; nous sommes son peuple et les brebis de son pâturage.

4 Entrez dans ses portes avec action de grâces, et dans ses parvis avec louange; soyez reconnaissants envers lui, et bénissez son nom.

5 Car le Seigneur est bon; sa miséricorde est éternelle; et sa vérité dure à toutes les générations.

Psaume 100:1

 » Faites un bruit de joie à l’Éternel, vous tous les pays. »Ceci est une répétition de Psaume 98:4. Le mot original signifie un cri de joie, tel que les sujets fidèles le font lorsque leur roi apparaît parmi eux. Notre Dieu heureux devrait être adoré par un peuple heureux; un esprit joyeux est conforme à sa nature, à ses actes et à la gratitude que nous devrions chérir pour ses miséricordes dans tous les pays. La bonté de Jéhovah est vue, c’est pourquoi il devrait être loué dans tous les pays. Jamais le monde ne sera en bon état jusqu’à ce qu’avec un cri unanime, il adore le seul Dieu. Ô nations, combien de temps le rejetterez-vous aveuglément? Votre âge d’or n’arrivera jamais jusqu’à ce que vous le révériez de tout votre cœur.

Psaume 100:2

 » Servez le Seigneur avec joie. » » Hommage heureux, rendez-vous avec une horrible joie. »Il est notre Seigneur, et c’est pourquoi il doit être servi; il est notre Seigneur gracieux, et donc être servi avec joie. L’invitation au culte ici donnée n’est pas mélancolique, comme si l’adoration était une solennité funèbre, mais une exhortation joyeuse et joyeuse, comme si nous étions invités à un festin de mariage. « Venez devant sa présence en chantant. » Nous devons, dans le culte, réaliser la présence de Dieu et, par un effort de l’esprit, nous approcher de lui. C’est un acte qui, pour tout cœur correctement instruit, doit être d’une grande solennité, mais en même temps, il ne doit pas être accompli dans la servilité de la peur, et c’est pourquoi nous venons devant lui, non pas avec des pleurs et des gémissements, mais avec des Psaumes et des hymnes. Chanter, car c’est un exercice joyeux et en même temps pieux, devrait être une forme constante d’approche de Dieu. La louange mesurée, harmonieuse et copieuse prononcée par une congrégation de personnes vraiment pieuses n’est pas seulement décorative mais délicieuse, et est une anticipation appropriée de l’adoration du ciel, où la louange a absorbé la prière et est devenue le seul mode d’adoration. Comment une certaine société de frères peut trouver dans son cœur d’interdire le chant dans le culte public est une énigme que nous ne pouvons résoudre. Nous sommes enclins à dire avec le Dr Watts –

« Que ceux qui refusent de chanter

Qui n’ont jamais connu notre Dieu;

Mais les favoris du roi céleste

Doivent dire ses louanges à l’étranger « 

Psaume 100:3

suite…L’ARGUMENT
Ce Psaume semble avoir été composé pour l’usage des Israélites dans leurs offrandes de remerciement, ou lors d’autres occasions solennelles de louer Dieu, comme le dit le titre ; mais il a une perspective supplémentaire, même aux jours du Messie, comme le reconnaissent certains médecins hébreux, et à l’appel des Gentils, qu’il invite à se joindre à eux dans les louanges de Dieu leur Seigneur et Créateur.
Une exhortation à louer Dieu avec joie, Psaume 100:1,2, pour sa grandeur, sa puissance, Psaume 100:3,4, sa bonté et sa fidélité à son église, Psaume 100:5.
Faites un bruit joyeux; en partie avec des voix et des chants de réjouissance et d’action de grâces; et en partie avec des instruments de musique, comme c’était le cas à l’époque.
Toutes les terres, tous les habitants de la terre. Ou tout le pays, c’est-à-dire tout le peuple d’Israël qui habite ce pays. Bien que son invitation semble être plus générale, s’étendant également aux Gentils, dont beaucoup, même à cette époque, se sont joints à l’église de Dieu.

Faites un bruit joyeux au Seigneur, vous tous les pays. Ou, « toute la terre » (c); c’est-à-dire, comme le Targoum, tous les habitants de la terre, qui sont appelés à lui crier comme leur Roi; comme l’ont fait les anges à sa naissance, les disciples lorsqu’il a fait son entrée publique à Jérusalem, les apôtres lors de son ascension au ciel, les saints lorsque le mariage de lui, l’Agneau, sera venu, et les hommes et les anges lorsqu’il descendra du ciel pour juger le monde; et un tel bruit ou un tel cri de joie devrait lui être fait comme à un vainqueur triomphant, qui a remporté la victoire sur le péché, Satan, la mort et le tombeau, et tous les ennemis de son peuple et de son peuple, et les a rendus plus que des conquérants par lui-même; voir Psaume 95:1.

(c) « omnis terra », V. L. Pagninus, Montanus, version Tigurine, & c.

> Faites un {a} bruit joyeux au SEIGNEUR, toutes les terres.

(a) Il prophétise que les bienfaits de Dieu en appelant les Gentils seront si grands qu’ils auront une merveilleuse occasion de louer sa miséricorde et de se réjouir.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.